www.athle.fr
Accueil
SITE OFFICIEL
des sr obernai athlétisme
Actualités
Pauline est championne de France -suite- Cyrielle 4ème.
17 Mars 2011 - sro

Arrivée à Aubière pour les championnats de France juniors avec le meilleur chrono des engagées (8’’72), Pauline Depaermentier a tenu son rang sur l’épreuve des 60 m haies. « Je la sentais très forte à l’échauffement des séries », avouera Laurie Schaeffer-Liess qui l’accompagnait dans ces championnats. 8’’62 dès la première course, ses adversaires avaient de quoi être découragées d’emblée. Elles ont dû l’être encore plus lors des demi-finales lorsque l’Obernoise réalisa 8’’60.

La faute du départ

Tout était remis à zéro en finale. La confiance était dans le camp obernois, tous les voyants étaient au vert mais dans une course tout peut arriver… Comme cette faute dès le départ, nécessitant une course-poursuite dès les premiers appuis. La ligne d’arrivée est franchie après 8’’69, dans le même chrono que la rivale. Mais la première place est au bout. L’objectif est atteint : Pauline est championne.

Pour Cyrielle Ehrhart, engagée dans ces championnats de France avec la 4 e performance au saut en longueur (5,74 m), c’était une première à ce niveau. Un premier essai à 5,57 m allait la qualifier pour la finale et lui permettre d’effectuer trois sauts supplémentaires.

À 1 cm du podium au 5ème essai

Selon Laurie Schaeffer-Liess, « il a fallu la secouer un peu après les trois premiers essais car une performance sous les 5,60 m n’était pas envisageable. »

Le 5 e est mesuré à 5,78 m, soit 4 centimètres de plus que sa meilleure marque précédente. Cyrielle passait alors de la 5 e à la 4 e place du concours, le podium se situant à 5,79 m à ce moment là du concours. Lors du 6 e essai, La jeune Obernoise prenait des risques pour essayer de chercher le bronze. Trop volontaire et trop rapide, elle mordait la planche. « Il n’y a pas de regrets à avoir, elle améliore sa perf lors de championnats de France, le podium ce sera pour plus tard. »

Son entraîneur Max Riegler embraye déjà sur la suite : « Maintenant que les conditions météo sont meilleures, nous allons pouvoir sauter et atterrir dans le sable au stade. Cela ne signifie pas automatiquement qu’elle va gagner beaucoup de centimètres, mais elle deviendra plus régulière. C’est à partir de là qu’une performance de pointe pourra être envisagée. »

Pour mémoire les minima pour les championnats du Monde cadets sont fixés à 5,85 m. « Mais il faudra être dans les deux meilleures Françaises le 19 juin », précise le coach.

10/03 >
03/01 >
22/08 >
10/03 >
15/02 >
10/02 >
01/02 >
18/01 >
22/12 >
31/07 >
17/06 >
15/06 >
15/05 >
10/04 >
25/02 >
17/02 >
04/02 >
14/01 >
24/12 >
04/12 >
Gros Plans
2019
Les SRO utilisent un système de chronométrage électronique SPORTRONIC

           - - Infos - -




...
Labellisation des SRO pour la saison 2014 - 2015
Pourquoi un label club ?










Les Espaces